Semez la biodiversité à Peyrieu !! 🌱🦟🦋🦇🐞

Dans bulletin N°4 (voir ici), la commune vous a offert un sachet contenant les graines de nombreuses fleurs mellifères afin d’embellir 10m² de votre jardin ou encore de très nombreuses balconnières !

L’objectif et de participer à l’embellissement de la commune mais surtout de permettre de maintenir sur notre territoire une population viable d’insectes pollinisateurs.

En effet, le constat est sans appel : en 30 ans, la population d’insecte a chuté de 80% ! Celle des oiseaux, qui, pour beaucoup, dépendent des insectes, est aussi en forte régression. Ces chiffres doivent nous alarmer car la diversité des insectes nous rend d’innombrables services. Sans les insectes pollinisateurs, point de courgettes, courges, melons, pêches, pommes…

D’autres insectes permettent de lutter efficacement contre les ravageurs des cultures : la coccinelle bien sûr mais aussi les syrphes et autres chrysopes.

Les causes de ce déclin s’expliquent par la diminution des habitats (diminution des haies, murets, bosquets, mares, prairies mais aussi tonte trop sévère des pelouses où aucune fleur ne peut s’épanouir…) et la baisse de diversité des cultures. Les mosaïques de paysages où les prairies côtoyaient les vergers et les cultures alimentaires ont été petit à petit remplacés par des champs où une seule espèce est présente.

Nous avons tous un rôle à jouer pour tenter d’enrayer le déclin des insectes pollinisateurs, souhaitons que chaque graine semée à Peyrieu fasse éclore une fleur pour demain.

Comment semer de manière optimale vos graines ?

Choisir une surface de 10m² maximum que vous aurez préalablement travailler afin qu’il n’y ait plus de végétation. La surface choisie doit recevoir au moins 3 heures de soleil directe par jour. Semez dès la mi-avril “à la volée” en mélangeant les graines à du sable pour plus de facilité. Vous pouvez ensuite passer le râteau pour les enfouir légèrement et les rouler si vous avez un rouleau.

Si aucune pluie n’est prévue dans les 3 jours, arrosez et essayer de maintenir la terre humide pendant 3 ou 4 jours.

Plus aucun soin n’est nécessaire ensuite… ⛱🌞

Vous pourrez conserver ces graines bio pour l’année prochaine.

 

Voici  la composition de votre sachet :

25 % Phacélie, 15 % Sarrasin, 5 % Moutarde, 5 % Coriandre, 8 % Trèfle d’Alexandrie, 9 % Tréfle incarnat, 7 % Serradelle, 5 % Souci officinal, 5 % Cameline cultivé, 3 % Radis oléifère, 7 % Carvi, 1 % Tournesol, 2 % Aneth, 2 % Fenouil, 1 % Mauve des bois,  avec quelques graines de cosmos, de bourrache et de bleuet !

 

L’ambroisie

 

L’ambroisie à feuille d’armoise

Cette plante envahissante originaire d’Amérique du nord est arrivée en France en plusieurs vagues successives, toutes liées aux transports internationaux de marchandises agricoles (semences, nourriture pour animaux…). Elle mesure généralement entre 20cm et 1,5m. Ses feuilles sont fines et  profondément découpées.

Sa démographie galopante pose un important problème de santé publique puisque son pollen, émis   principalement en août et septembre, provoque, par ordre d’abondance, des rhinites, conjonctivites, trachéites, asthmes et urticaires.

En 2017, les dépenses de santé liées au pollen de cette plante ont représenté, pour notre seule région, plus de 40 millions d’euros et affectées la santé de 10% de la population.

Sa présence n’était qu’anecdotique pendant un siècle puis elle est devenu problématique depuis une vingtaine d’année. La région Auvergne Rhône-Alpes est la plus touchée.

Ce fort développement est lié à plusieurs facteurs: comme beaucoup de plantes invasives, les prédateurs qui la régulent dans son pays d’origine ne sont pas présents en France. Ensuite, c’est une plante pionnière des milieux désertiques. Les pratiques agricoles modernes qui déstructurent les sols semblent particulièrement lui convenir. De même, elle s’implante dans les remblais ou toute zone fraîchement mise à nu (tonte excessive en période sèche, travaux….).

Cette plante allergisante est l’affaire de tous, nous vous demandons donc de l’arracher si vous en découvrez sur votre terrain ou de signaler sa présence dans la commune de Peyrieu grâce au site http://www.signalement-ambroisie.fr/

Vous pouvez suivre l’évolution des pollens grâce au site du RNSA:

file:///tmp/mozilla_marie0/Bulletin_ambroisie-sem31.pdf

plus d’infos sur www.ambroisie.info (ce site possède des photos qui faciliteront l’identification).

 

Bulletin allergo-pollinique de la semaine 32 : cliquer ici.